Je suis une grosse romantique sale

roses-690085_1280Je suis une grosse romantique sale.

Du groupe des fleurs bleues. Des histoires d’amour transcendantes.

Des baisers brûlants. Des roses du perron à la chambre en passant par le salon.

Je suis une grosse romantique sale. Celle qui croit en l’amour plus que tout, combinaison du sexe et de la tendresse.

Du prince charmant au coin de la rue, dans le métro où à l’épicerie. Des enfants et d’une maison.

Je suis une grosse romantique sale désillusionnée par les applications à la ronde.
Les «  chez toi ou chez moi » à la con.

Je suis une grosse romantique sale qui barricade son cœur de peur d’être déçue.

Qui l’ouvre tout autant. Encore une fois, pour le trip. Qui l’ouvre pas assez souvent, trop souvent. Qui se perd.

Je suis une grosse romantique sale qui se crée ses propres illusions et désillusions.

Du soir au matin. D’un regard, d’un sourire. D’un mot gentil. Du matin au soir.

Je suis une grosse romantique sale fleur bleue, réaliste et naïve.

Je suis une grosse romantique sale qui aura toujours le cœur brisé d’une façon ou d’une autre. Celle qui espère. Peu importe.

Qui s’assume. Un thé pour ses lèvres, un crayon pour écrire des histoires qui font rêver.

Je suis une grosse romantique sale.

Pastiche : Hommage à Marc Favreau

« Des fois pour me désennouiller
ma petite vadrouille se prend pour un balai
un grand balai estradinaire!
Et là c’est vermouilleux
on fait le dansing tous les deux
On saute on vire on volte »

Des fois je m’ennouille
Des fois pour me désenouiller ma petite brosse se prend pour un micro
Un grand micro estradinaire
Et là, c’est vermouilleux,
On fait le singing tous les deux
On cri, on murmure, on parlotte
On s’émoustille sur de grandes estradilles
Devant des gens qui font des sots mais qui n’arrivent jamais au dernier moribond
On malaxe nos voix pour dire de mes dents et de mes yeux de nous donner des oreilles à tentatives.
Et parfois on fait un peu de dansing tout les deux pour embarquer la foule.
Parce que ces mômes s’entourloupettent devant ses fans tâches tiques singeurs.
En scandant ô et fromage qu’ils aiment la purée culture.
Ils s’imaginent photograves les mômes…avec leurs cellules à l’air.
Des photos qu’ils dénominent exclus à vif, lesquelles tout le monde s’arrache.
Et puis le temps passe, et passe, parce que oui le temps passe et devient couchemard
Et vient un jour, où les gens s’ennouillent, se détresse de ses fans tâches tiques singueurs
Et s’amour hache d’un autre singueur, sur lequel ils s’imaginent à nouveau photograves avec leurs cellules à l’air.
On  s’émoustille plus sur de grandes estradilles et devant les gens qui font des sots…
On crit, on murmure, on parlotte, on fait le singing tous les deux
Avec ma pôvre petite brosse
Qui se prend pour un micro
Un grand micro estradinaire
Qui me fait oublié, ou blé.

L’aiguisoir

Je me tiens là, patiemment. Dans un tel silence que j’entends mon propre écho. Il y a des lustres que l’on m’a utilisé, je me demande même si j’existe encore. Je reste dans mon coin prenant la poussière qui n’est jamais ramassée. De ce coin, haut perché sur la table, je regarde avec véhémence cette technologie mise de l’avant. Ces monstres accaparant mon maître, lui offrant une multitude de possibilités pour se divertir, pour créer. Mais est-ce vraiment de la création que de pousser un écran de son doigt? De choisir une simple couleur d’un seul clic?

Je perds mon temps, je reste immobile. Plus le temps avance, plus je la jalouse, plus la jalousie se faufile en moi. À son égard, au sien, au tien et au mien. À l’égard de cet écran gigantesque qui reproduit un personnage en mouvement, une musique que l’on fredonnait si aisément avant, cette voix totalement changée, qui n’est pas la même que celle qui l’a chanté au départ. Cette couleur et création instantanée qui bloque nos ruisseaux d’imagination, qui nous limite dans la création. Pour la rapidité, pour la facilité, tellement éphémère que l’on en oublie l’essence, cet enivrant sentiment de créer de ses propres doigts.

scaramanga_leatherschoolpencilcase_1424364605leatherpencilcase20131a

Il n’y a pas si longtemps, pas assez loin pour dire jadis, mais assez loin pour croire que les gens ont oublié, j’acérais les crayons de mes lames aiguisées. J’affinais la fine pointe du crayon pour l’artiste, le maquilleur, l’étudiant ou le simple amant. Mes entrailles se mélangeaient de couleurs, entre le plomb, le bois, la cire, nul ne me résistait vraiment. D’un amant à l’autre pour créer le bonheur chez quelqu’un, de rendre l’utilité au crayon. De le rendre triomphant, comme à son jeune âge, même si tout à la fois je le vide peu à peu de sa jeunesse et l’attire vers la vieillesse voir la mort. Ces vertueux amants, durs comme du roc qui parfois s’accrochent, mais qui au final en ressortent toujours plus beau, plus fringants comme les jours d’avant.

Ça suffit! C’est futile, je ne devrais plus y penser, ces jours heureux n’existent plus, me voilà remplacé par la nouveauté, la jeunesse et l’accessibilité. La jalousie s’empare à nouveau de moi, je regarde la distance qui me sépare du plancher, pourrais-je le faire? Pourrais-je sauter et en finir là? Je reste à ma place, enkilosé par cette poussière, cette amertume et voilà qu’une main se tend vers moi et m’empoigne, déstabilisé j’attends…Et voilà que je reviens à mes vieilles habitudes, un nouvel amant, un nouveau crayon, tout jeune et fringuant, on ne m’a pas oublié, l’expérience gagne encore sur cette technologie, je ne suis qu’un aiguisoir, mais je suis armé de lames plus tranchantes que jamais, maître de l’expérience.

Les jeux FIFA arrivent en 2015 #FIFA16

Originalement paru chez Boucle Magazine


Who runs the world? Girls! Well… pas exactement, mais l’initiative de FIFA16 nous en donne un peu l’impression, et pourquoi ne pas savourer cette petite victoire? Pour la première fois de son histoire, les jeux vidéo FIFA auront UNE FEMME, ou plusieurs femmes, devrais-je dire, sur leur couverture, et des équipes féminines y seront disponibles pour jouer. Yeah!

Trois pays verront une joueuse de leur équipe nationale co-figurer avec Lionel Messi sur leur couverture FIFA16 : le Canada (Christine Sinclair), l’Australie (Steph Catley) et les États-Unis (Alex Morgan).  Au total, 12 équipes nationales féminines seront représentées : l’Allemagne, l’Angleterre, l’Australie,  le Brésil, le Canada, la Chine, l’Espagne, les États-Unis, la France, l’Italie, le Mexique, et la Suède. Assez phénoménal en soi.

Thumbs up à FIFA pour cette merveilleuse initiative qui met le soccer féminin sur la map du jeu vidéo et aide, à sa façon, à réduire l’écart existant entre les femmes et les hommes dans le sport. Bon, la bataille est loin d’être gagnée, mais pourquoi ne pas saluer le geste? Bien qu’il doit y avoir un peu (beaucoup) de marketing derrière tout ça.

Mais, malgré toutes les bonnes intentions (ou pas) de FIFA16, j’ai deux petits bémols  dont j’ai envie de vous parler, et ce, même si je saute quand même de joie dans mon salon:

Source : Gamespot.com

Bémol 1 : Sans rien enlever à Lionel Messi et l’honneur que cela représente pour ces femmes d’être à ses côtés sur la couverture, cette co-figuration laisse un petit goût amer en bouche. Vrai que Messi est le visage de la franchise. Sans oublier que cette co-figuration est représentative d’un fait : des hommes et des femmes sont présents dans le jeu (Merci Tania!). Mais, pourquoi une joueuse ne pourrait pas y être seule ? Ou pourquoi ces trois femmes ne pourraient pas figurer ensemble sur une couverture universelle tant qu’à pousser au bout l’initiative? On soupçonne ici une histoire de Marketing, parce que t’sais une femme ça vend tellement moins qu’un homme si elle est habillée dans le sport. Et il n’y a pas d’argent à faire avec une femme seule sur la couverture. (Notez le sarcasme, mais aussi la véracité de cette affirmation.)

Bémol 2 : J’imagine, avec ma faible connaissance du milieu du gaming, que l’impossibilité de mettre en action Manchester United contre l’équipe féminine du Canada se situe au niveau des statistiques des joueurs. Dans la vraie vie, selon certains, une équipe féminine nationale se ferait détruire par des équipes telles que Manchester ou Liverpool. Possible, mais est-ce qu’on pourrait l’essayer avant de tirer des conclusions hâtives? Merci.

Au sein de FIFA15, il n’y a aucun problème à faire jouer les hommes de Team Canada contre Manchester ou Liverpool, même s’ils ne sont pas de taille contre eux. Et on s’entend, l’équipe masculine du Canada (même l’Impact) se ferait détruire par ces équipes. Alors pourquoi ça devrait être différent pour les femmes?

Source Gamespot.com

Peut-être que la réponse se situe à un autre niveau. Lequel? Je n’en sais rien, si quelqu’un veut me l’expliquer, mes oreilles sont ouvertes.

Reverra-t-on des femmes sur les couvertures des jeux FIFA au cours des prochaines années? Mon côté optimiste dirait : Hell yeah, mais mon côté réaliste me dit plutôt que la possibilité est très faible.

Au final, des femmes sont sur FIFA16, quelque chose d’impensable auparavant. C’est déjà ça de gagné!

Comme Sinclair, Morgan et compagnie diraient : We’re in the game!

Les filles, à vos consoles!

FIFA16 sera en vente en septembre 2015 sur les plateformes PC, PlayStation4, Xbox One, Xbox 360 et PlayStation 3.

Le long combat de la NBA contre Sterling

donald_sterling_50971

La NBA a banni à vie et donné une amende de 2.5 M$ US au propriétaire des Clippers de Los Angeles, après qu’il ait tenu des propos racistes, ce mardi. Bien que la ligue en profite pour passer un message clair, son combat contre Donald Sterling est loin d’être terminé.

Il est probable que Donald Sterling, 80 ans, et propriétaire des Clippers depuis 30 ans, use de tous les recours possibles pour contrer cette décision et tenter de conserver son équipe. Par contre, il ne pourra démentir avoir tenu ces propos, car une enquête, et lui-même, ont confirmé qu’il s’agissait bel et bien de sa voix dans l’enregistrement diffusé par TMZ.

Cette discussion «privée», maintenant rendue publique, a eu des échos un peu partout. Twitter s’est enflammé très rapidement, générant près d’un demi-million de tweets sur le sujet en seulement 24 heures. Soixante minutes après sa publication, le tweet de SportsCenter, concernant le bannissement à vie de Sterling, a été retweeté plus de 30 000 fois.

Si le commissaire de la NBA, Adam Silver, espère une vente immédiate et rapide des Clippers par Sterling, ses espoirs reposent sur le conseil des gouverneurs. Duquel 75 % devront voter en faveur de cette motion pour qu’elle se réalise. Le cas échéant, n’est toutefois pas gage de réussite. La ligue veut écarter Sterling, mais jusqu’ou devront-ils aller pour réussir?

Une vague de support

Du côté de la NBA, les joueurs des Clippers ont refusé de revêtir leurs vêtements d’entraînement et ont caché leur logo, quant aux Trail Blazers de Portland et les Spurs de San Antonio, ils ont porté des bas noirs en signe de support, ce week-end. À la suite du verdict de la ligue, le site des Clippers ressemblait à ceci.

Capture d’écran 2014-04-29 à 17.48.39

D’autres athlètes de la NBA ont fait part de leur appui aux Clippers grâce aux réseaux sociaux, sans oublier les Kings de Los Angeles, équipe sportive de la Ligue nationale de hockey. LeBron James, joueur vedette du Heat de Miami a bien résumé le tout:

«Il n’y a pas de place dans ce jeu pour un propriétaire comme ça. Pour nous, comme joueurs de basketball, nous sommes des frères. On compétitionne l’un contre l’autre, tout le monde veut gagner, mais à la fin de la journée on se serre les coudes. Ce soir, on a montré notre support à nos frères chez les Clippers, et notre respect face à ce qu’ils traversent.»

Donald Sterling n’en est pas à ses premiers problèmes juridiques avec la NBA. Par le passé, l’homme a connu plusieurs poursuites avec l’ancien directeur général Elgin Baylor, l’ancien entraîneur Bill Fitch et l’ancien DG et entraîneur Mike Dunleavy.  Il a aussi connu des démêlés avec le Département de la Justice américaine en 2009 pour discrimination, où il a dû payer 2,73M$ US, plus gros montant à ce jour concernant un cas de location d’appartement.

La NBA passe donc un message clair : elle ne tolère et ne tolèrera pas le racisme au sein de ses organisations, et ce, même si ce phénomène ne disparaîtra peut-être jamais. Ce message est important dans le monde du sport, mais il ne signifie pas la fin de la bataille, ni contre Sterling qui ne s’avouera certainement pas vaincu, ni contre le racisme.

Via :  TSN

 La Presse

 Ici Radio-Canada

@AlexePhilibert

Crashed Ice, seulement pour les hommes?

Originalement paru chez Bouclemagazine

Bleu, blanc, rouge… hé! non je ne parle pas du Canadien de Montréal. Étonnant? Je sais!

Testostérone, redbull, alcool, froid et Québec, ça vous sonne quelque chose?

Grâce à Kijiji et Capital Image, j’ai eu l’opportunité d’assister au très populaire RedBull Crashed Ice pour la première fois de ma vie.

Est-ce que ça en a valu la peine? Bien sûr que oui! Est-ce que je dirais que c’était parfait? Pas totalement. Mais j’y retournerais quand même demain matin!

Descente Kijiji

Nous (mon accompagnateur et moi) avions la chance de pouvoir effectuer la descente Kijiji & Vidéotron. Une piste de 90 m, équivalente à 25% du parcours réel. Toute personne de plus de 16 ans, avec de l’équipement de hockey pouvait l’essayer durant la journée.

J’ai passé mon tour, n’ayant que des patins artistiques et une fâcheuse maladresse. Cependant, la piste semblait franchement facile; j’aurais donc pu la faire. L’emplacement était parfait: pas très loin de la piste officielle et à quelques minutes seulement de l’hôtel. Au dire des divers blogueurs présents, la piste aurait pu être un peu plus relevée, voire allongée.

Le terrain permet cette modification et le tout serait beaucoup plus sensationnel. Personnellement, je crois que les patineurs apprécieraient. C’est un pensez-y bien pour faire de cette activité un incontournable. Voici quelques photos officielles de la descentes Kijiji.

Hôtel & Déjeuner

Logés à l’hôtel Delta (en pleine rénovation), nous étions bien situés! Il n’y a rien de mieux que de se rendre à pieds à un événement pour profiter du Vieux-Québec. Malgré des employés très sympathiques, on aurait bien aimé que le service aux chambres ne nous achale pas aux deux secondes. Oh, et si vous passez par-là, faites un petit détour au Snack Bar 522-Gras pour un petit déjeuner. Le staff est génial!

RedBull Crashed Ice

Revenons à nos moutons. Vous trouvez que ça va vite à la télé? Vous n’avez rien vu! Les patineurs dévalent la piste à une vitesse qui peut aller jusqu’à 65 Km/h, et grâce à de supers écrans (qui ne sont pas de refus) on peut suivre la course de A à Z. Chaque course dure environ 1 minute. Un clignement des eux et c’est fini.

L’événement a débuté vers 19h-19h20 et s’est terminé vers 22h. Trois heures dehors à ce froid? C’est possible, mais à condition que vous soyez bien habillé. Armée de mon manteau Lolë et mon pantalon de neige Burton (petit truc si vous n’avez pas de combine: mettez simplement des leggins en dessous, ça fait le même travail), j’étais prête. Donc, le froid n’était plus un ennemi ou presque.

Le visage et les doigts en avaient marre un peu à la fin. Heureusement, la zone corpo avait des lanternes au propane pour nous réchauffer. Difficile d’atteinte avec mon 5 et 3, de bons samaritains (et maintenant mes nouveaux amis) se sont relayés pour réchauffer mes mitaines. On a eu aussi droit à une belle compétition fraternelle entre les frères Hamelin. Pour votre info, c’est Charles qui a gagné!

Le Redbull seulement pour les hommes?

S’il est vrai que la compétition soit principalement disputée par les hommes, les femmes ne sont pas en reste. En fait, Québec tire bien son épingle du jeu. Depuis la création du Crashed Ice en 2001, il y a eu 31 courses mais seulement 6 d’entre elles incluaient la gent féminine (dont 5 dans la belle province et une à Valkenburgh aux Pays-Bas).

Comme dans plusieurs sports, les vagues féminines sont séparées de celles des hommes. Notons cependant que la Finlandaise Salla Kyjala a relevé le défi et a coursé contre eux en Finlande et en Russie cette année. C’est justement elle qui a remporté la finale chez les femmes, suivi de deux canadiennes (Les résultats de la compétition).

Et même s’il reste du chemin à faire, plusieurs croient que femmes et hommes pourraient se côtoyer bientôt sur les pistes. Je vous invite à lire cet article pour en apprendre plus sur le parcours de ces demoiselles et les sacrifices qu’elles doivent faire.

Je veux y retourner!

Une musique du tonnerre, une ambiance chaleureuse qui nous faisait oublier le froid, des gens ainsi que bénévoles super sympathiques et bien sûr une compétition des plus relevée!

Je repars le cœur comblée, avec la ferme intention d’y retourner!

Suivre Alexandra sur Twitter

Pinterest

Me contacter: Alexandraphilibert23@gmail.com ou Alexandra.philibert@bouclemagazine.com

L’exubérant Johnny Weir divorce de son mari Victor Voronov

Johnny Weir et Victor Voronov

Originalement paru chez Yahoo Québec Sports

Le très controversé Johnny Weir a annoncé une triste nouvelle sur Twitter jeudi après-midi. L’ancien patineur artistique, maintenant analyste pour NBCSports, a déclaré qu’il divorcait de Victor Voronov après  2 ans et demi de mariage seulement.

L’Américain ne semble pas amer et fait preuve de classe en souhaitant le meilleur  à son (bientôt) ex-mari, heureux d’avoir vécu un tel amour.   Très ouvert à propos de son homosexualité, ce qui en a dérangé plusieurs dans le monde du sport (et en général),  l’analyste aimerait toutefois garder sa vie privée. Il n’accordera qu’une seule et unique entrevue à ce sujet à Access Hollywood.   Comble de malchance, sa page Facebook a été victime d’un piratage quelques minutes après son annonce. Weir a donc demandé à ce qu’on ne croit aucune information provenant de cette dernière.

Rappelons que le couple a effectué une petite visite à la cour, en février dernier au New Jersey,  pour une affaire de violence conjuguale. En effet, Johnny aurait mordu son beau Victor lors d’une dispute, et ils auraient été incapables de régler le tout.

Le couple s’était marié en décembre 2011.

Clairement une journée à oublier pour Johnny.

Suivez Alexandra Philibert sur Twitter.

Dustin Penner utilise Twitter pour trouver quelqu’un qui le ramenera chez lui

Originalement paru chez Yahoo Sports

Si plusieurs joueurs de la Ligue nationale de hockey préfèrent minimiser leur vie privée sur les réseaux sociaux de peur de tomber sur des détraqués, le nouvel attaquant des Capitals de Washington, lui, s’en fou complètement.

L’ailier droit de 31 ans, Dustin Penner, s’est retrouvé dans une impasse à l’épicerie. Ayant beaucoup de sacs et aucune voiture, il s’est  tourné vers Twitter pour obtenir de l’aide.

Want 2 tickets to my first @washcaps home game.Come pick me up at the grocery store & help me bring my bags into my new place tonight #no🚗😕

— Dustin Penner (@Dustinpenner25) March 7, 2014

Ce n’est pas la première fois que le joueur utilise la plateforme de cette façon. Plus tôt cette année, son ancien coéquipier chez les Ducks d’Anaheim, Nick Bonino,  a récolté une paire de billets contre une boîte de céréales Cap’n Crunch.

Le stratagème a de nouveau fonctionné, et les réponses n’ont pas tardé.  Le permier a répliquer au tweet de Penner fut la recrue des Capitals de Washington, Tom Wilson.

@Dustinpenner25 rookie duty. Be right there…

— Tom Wilson (@tom_wilso) March 7, 2014

Par la suite, un résidant du secteur, Emilio Delgado, a offert son aide à Penner, et après quelques négociations le dossier était clos.

On my way @Dustinpenner25

— Emilio Delgado (@emilio_delgado) March 7, 2014

Thanks @emilio_delgado aka Emillllliioooo for the lift. Pleasure meeting you as well as Han/dley? #andiwaslike pic.twitter.com/UO7dypYsZA

— Dustin Penner (@Dustinpenner25) March 8, 2014

Dustin Penner est un homme de parole et a remis la paire de billet à Delgado.

Thanks @Dustinpenner25 pic.twitter.com/ZmpDtr6y43

— Emilio Delgado (@emilio_delgado) March 9, 2014

Chanceux, l’homme a assisté a une partie très excitante. Les Capitals de Washington perdaient 2-0 contre les Coyotes de Phoenix, pour finalement riposter de 3 buts consécutifs et se sauver avec la victoire. Dustin Penner y a joué pour un total de 11 minutes, tirant une fois au filet.

Prochaine étape? Pourquoi ne pas se servir de Twitter pour se trouver une maison ou un appartement?

Not gonna let me sleep on the couch I see. Prepare to be ding dong ditched!! 🏃💨😁 pic.twitter.com/is9woHYQfd

— Dustin Penner (@Dustinpenner25) March 9, 2014

Suivez Alexandra Philibert sur Twitter.

Georges St-Pierre de la bande-annonce de Captain America: le soldat d’hiver

Originalement paru chez Yahoo Québec Sports

Ce n’est pas parce qu’il n’est pas actif dans l’octogone que Georges St-Pierre se prélasse dans son salon. Non, l’athlète profite très bien de son congé.

George St-Pierre dans son rôle. (Courtoisie de Marvel)

Si vous ne le saviez pas encore, le combattant québécois a obtenu le rôle de Georges Batroc, un mercenaire et kick boxeur français, dans le plus récent film de Marvel. Le film Captain America: le soldat  sera sur nos écrans le 4 avril prochain.

Et voilà que la bande-annonce, où l’on peut y voir GSP, vient tout juste de sortir:

Les fans de Marvel et de MMA seront sûrement comblés par ce combat opposant Captain America et St-Pierre.

Qui sait, ce sera peut-être le combat de l’année!

Suivez Alexandra Philibert sur Twitter.

Chesson Hadley nous offre une photo mémorable

Chesson Hadley — Getty Images

Originalement paru chez Yahoo Québec Sports

Ne s’agit-il pas d’une des plus belles photos que vous ayez vues à la suite d’une victoire? Du moins, elle possède un facteur élevé de «cuteness».

Que peut-on ajouter de plus à cette dernière?

Sur le cliché ci-haut, Chesson Hadley vient tout juste de remporter son premier tournoi sur le circuit de la PGA à l’Open de Puerto Rico. Il est accompagné de sa magnifique femme Amanda et de leur fils Hughes.

Hadley a donc eu l’idée de placer son poupon dans son trophée. Ce n’est peut-être pas la Coupe Stanley, mais pour ce joueur de golf, c’est tout comme.

Heureusement, les gens de Getty Images étaient tout près et ils ont pu immortaliser ce beau moment sur le vert du 18e trou.

Cette photo met du soleil dans ma vie, pas vous?

Suivez Alexandra  Philibert sur Twitter.